draguer


draguer

draguer [ drage ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1634; de drague
I
1Pêcher (des coquillages) à la drague.
2Curer, nettoyer le fond de (une rivière, un port) à la drague. désenvaser. Draguer un chenal, un bassin.
Enlever les mines sous-marines de (un lieu). Draguer un détroit miné.
3Mar. Racler (le fond) sans y mordre, en parlant d'une ancre. L'ancre drague le fond, elle chasse. Absolt L'ancre drague.
II (v. 1960; « chercher » arg. milit. 1914) Fam. Chercher à lier connaissance avec (qqn) en vue d'une aventure galante. Draguer une nana. Prostituée qui drague en voiture. amazone. Il s'est fait draguer. Absolt Draguer dans les boîtes.
Par ext. Faire la cour à (cf. Faire du gringue, du plat, du rentre-dedans à). Il commence à draguer ma femme.

draguer verbe transitif Racler avec une drague le fond d'un fleuve, d'un port, etc. : Draguer un canal. Retirer quelque chose avec une drague : Draguer une ancre. Détecter des mines sous-marines pour les détruire ou les relever. Familier. Aborder quelqu'un, tenter de le séduire pour aboutir à une aventure : Se faire draguer dans un café.draguer (homonymes) verbe transitifdraguer (synonymes) verbe transitif Racler avec une drague le fond d'un fleuve, d'un port...
Synonymes :
draguer verbe intransitif Familier. Déambuler à la recherche d'aventures amoureuses : Tous les soirs, il drague à Montparnasse.draguer (homonymes) verbe intransitif

draguer
v.
rI./r v. tr.
d1./d Pêcher avec une drague.
d2./d Approfondir un chenal ou extraire des matériaux à l'aide d'une drague.
d3./d Rechercher et détruire les mines sous-marines.
rII./r v. intr. Fig., Fam. Flâner en quête d'aventures.
|| v. tr. Aborder, racoler. Draguer une fille, un garçon.

⇒DRAGUER, verbe trans.
A.— [Correspond à drague1; le suj. désigne un engin et dans l'emploi factitif la pers. qui le manipule] (Faire) racler un sol ou un fond pour un usage déterminé.
1. PÊCHE. (Faire) traîner une drague, un chalut sur le fond, pour pêcher notamment des poissons plats et des coquillages. Draguer des huîtres. Sa coque sombre invisible dans la nuit noire, passait en pleine mer, draguant dans l'eau froide son lourd chalut où mouraient les soles des dîners de demain (HAMP, Marée, 1908, p. 75). Les concrétions phosphatées, draguées en grand nombre sur l'Agulhas Bank, au sud du cap de Bonne-Espérance, et de formation certainement bien antérieure à l'époque actuelle (CAYEUX, Causes anc. et act. géol., 1941, p. 31).
Emploi abs. Draguer (les fonds). Les vapeurs naviguent souvent trente heures pour atteindre les pêches de fond, vers l'Irlande ou l'Espagne, et reviennent en draguant au chalut (HAMP, Marée, 1908 p. 14). Nous gagnâmes un chenal d'eau libre le long de terre où nous draguâmes, sondâmes et recueillîmes des températures et échantillons d'eau de mer (CHARCOT, Mer Groënland, 1929, p. 61).
2. MAR. (Faire) racler en traînant un engin (câble ou grappin) adapté à l'enlèvement notamment des mines sous-marines. Droit pour les alliés et les États-Unis, en dehors des eaux territoriales allemandes, de draguer tous les champs de mines et de détruire les obstructions placées par l'Allemagne, dont l'emplacement devra leur être indiqué (FOCH, Mém., t. 2, 1929, p. 314).
P. ext. [En parlant d'une ancre qui chasse (cf. ancre)] ,,Racler le fond sans y mordre`` (LITTRÉ). L'ancre drague le fond (ROB.).
P. métaph. Ramasser comme le ferait une drague :
1. Quand la nuit eut dragué dans ses plis le reste d'or qui traîne sur les champs vers le soir, il y eut une heure fraîche, où les herbes commencèrent à boire la rosée.
R. BAZIN, Le Blé qui lève, 1907, p. 202.
3. P. ext., TRAV. PUBL.
a) Nettoyer le fond d'une rivière, d'un bassin, d'un port au moyen d'une drague. Draguer un port, un estuaire; draguer la vase, les sédiments. Synon. curer. Lorsqu'il y aura nécessité de draguer une partie de rivière que l'on sait être un lieu de reproduction pour les truites ou pour toute autre espèce qui fraye dans les cailloux, il faudra ne faire l'opération qu'après les éclosions (Code pêche fluv., 1875, p. 134).
P. anal. Il faudrait bâtir la digue que l'ingénieur Prony avait vérifiée possible. Par elle, le flux et le reflux devenus plus actifs, dragueraient chaque jour le port, assainiraient la ville (MICHELET, Chemins Europe, 1874, p. 476).
b) Nettoyer un terrain. On commence par draguer toute la partie du terrain affouillable et compressible recouvrant la couche choisie pour y asseoir les fondations (DEGRAND, RESAL, Ponts en maçonn., 1888, p. 183).
B.— [Correspond à drague2] Au fig. et avec une nuance arg.
1. [Le compl. désigne une pers. ou une chose] Rôder à la recherche de. Draguer au flan. Synon. chercher, rechercher. Draguons donc Paris, et ravitaillons-nous, tant bien que mal, du reste (LAFORGUE, Complaintes, 1885, p. 129).
Emploi abs. Les poulets, bien sûr, dragueraient dans Montmartre (...). Mais y se casseraient le tarin à vouloir piger (LE BRETON, Rififi, 1953, p. 30). Ses potes [d'Antoine, victime de coups de couteau] draguaient à la recherche du coupable (SIMONIN, Pt Simonin ill., 1957, p. 243).
2. [Le compl. désigne une pers.] Entrer en relation pour nouer une aventure galante. Synon. racoler, lever. D. (personnage masculin d'un film) « drague » les filles (étrangères) séduites par l'exotisme (Monde, 30 sept. 1969, ds GILB. 1971).
Absol. Déambuler à la recherche d'une aventure galante. Depuis près d'une heure, je draguais dans Montmartre (...). C'était bien du flan ma virée, au fond (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 141) :
2. Le calme. Neuf heures. Les quelques amateurs de cinéma venaient de passer. Plus rien, à part une voiture, un jeune qui tourne, passe et repasse et ralentit devant les terrasses, draguant dans le vide.
C. COURCHAY, La Vie finira bien par commencer, Paris, Gallimard, 1972, p. 49.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1425 agn. dragger « pêcher les huîtres à l'aide d'une drague » (Black Book Admir., 1, 156 ds MED); 2. 1634 « curer à l'aide de la drague; repêcher une ancre ou autre chose » (Termes de mar., éd. 1670, 533 ap. P. Barbier ds R. Ling. rom., t. 10, p. 100); 3. 1953 p. métaph. « chercher une aventure galante » (SIMONIN, loc. cit.). Dér. de drague; dés. -er. Fréq. abs. littér. :15. Bbg. BAUDEZ (J.). Boniments de parades. Vie Lang. 1965, pp. 302-308. — BERRY (M.). L'Argot policier. Vie Lang. 1973, p. 474. — BONN. 1920, pp. 48-49. — GRIMAUD (F.). Petit gloss. du jeu de boules. Vie Lang. 1969, p. 113. — ROG. 1965, p. 98.

draguer [dʀage] v. tr.
ÉTYM. 1634, « curer un fond à la drague »; de 1. drague.
———
I
1 (Le compl. désigne ce qui est enlevé, retiré par la drague; le sujet désigne la drague ou la personne qui s'en sert). Pêche. Pêcher (des coquillages) à la drague (I., 1.). || Draguer des huîtres.
Retirer de l'eau à l'aide d'une drague (I., 1. ou 2.). || Draguer des épaves, des concrétions minérales… sur un fond, au fond de l'eau. || Draguer une ancre.
Spécialt. Retirer (des mines sous-marines) après les avoir détectées. || Les mines draguées par un dragueur de mine (→ ci-dessous 2., c).
Par métaphore. || « Quand la nuit eut dragué dans ses plis le reste d'or qui traîne sur les champs vers le soir… » (H. Bazin, in T. L. F.).
2 (Le compl. désigne le lieu, la surface où opère la drague).
a (Correspond à 1. drague, I., 1.). || Draguer un fond pour récolter des coquillages.
b (Correspond à 1. drague, I., 2.). Nettoyer (un fond) au moyen de la drague. || Draguer un chenal, un bassin, un estuaire ensablé, envasé. || Draguer un bassin pour en enlever la vase.
c Spécialt. || Draguer un détroit miné par l'ennemi, y détecter et en enlever les mines. || Draguer un champ de mines.
d Par anal. Rare. Nettoyer (un terrain hors de l'eau).
e (Le sujet désigne une action naturelle). Nettoyer (un fond) comme le ferait une drague. || Le flux, la marée drague le port.
f (Le sujet désigne l'ancre). Racler (le fond) sans y mordre. || L'ancre drague le fond. Chasser.
3 (Le compl. désigne la drague, I., 1.). Traîner (un filet sous-marin). || « Draguant dans l'eau froide son lourd chalut… » (P. Hamp, in T. L. F.).
4 Absolt. a (De l'emploi 1 ou 2). Faire traîner une drague (I., 1.) sur le fond, pour récolter ce qui est au fond. || Draguer au chalut. || Draguer pour recueillir des échantillons, en océanographie.
b Nettoyer un fond à la drague (I., 2.).
———
II
1 (1885, Laforgue). Vx, fam. Parcourir (un lieu) à la recherche d'un butin, pour y découvrir qqch.
Absolt. Mod. || Les flics draguent dans le secteur.
0 Sa planque de Nogent, son manoir clandestin, le petit Frédo me l'avait montré un jour, une fois qu'on draguait dans le coin, pour mettre sur pied une affaire impossible, style Attaque de la Diligence.
Albert Simonin, Touchez pas au grisbi, p. 25.
2 V. intr. (V. 1950). Déambuler en quête d'une aventure facile (se dit des garçons et des filles). || Draguer sur les boulevards. || Elle draguait.
3 V. tr. Chercher à lier connaissance avec (qqn) en vue de relations érotiques. || Draguer une fille, un type. Lever, racoler. || Il s'est fait draguer par une drôle de nana.
Par ext. Faire la cour à qqn. || « Je ne comprenais pas du tout pourquoi elle me draguait » (É. Ajar [R. Gary], la Vie devant soi, p. 97).
DÉR. Dragage, dragueur, dragueuse. — (Du sens II). Drague, (II), dragueur, (II).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • draguer — (dra ghé) v. a. 1°   Nettoyer à la drague ou avec un bateau dragueur. 2°   Terme de marine. Traîner le cordage dit drague sur le fond de la mer. Draguer une ancre, chercher à saisir avec la drague une ancre dont la bouée est perdue. Draguer un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • draguer — vi, vt Être à la recherche d’une compagnie amoureuse, de rencontres intéressantes ou faire des efforts pour séduire quelqu’un en particulier. • Il drague beaucoup dans les bals. • Il est en train de draguer sa voisine de palier. • Elle s’en fait… …   Le petit dico du grand français familier

  • DRAGUER — v. tr. Curer avec la drague ou un bateau dragueur. Draguer un étang, une rivière, un bassin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • DRAGUER — v. a. Nettoyer le fond d une rivière, d un canal, etc., avec l instrument appelé Drague, ou avec un bateau dragueur. DRAGUÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • draguer — v.t. Racoler seul ou à plusieurs des filles ou des garçons (sans idée de prostitution) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • dragage — [ dragaʒ ] n. m. • 1765; de draguer 1 ♦ Action de draguer; son résultat. Le dragage d une rivière, d un bassin. Spécialt Recherche (d objets immergés), au moyen de la drague. Dragage d une ancre. Dragage de mine. 2 ♦ Fam. Rare Le fait de draguer… …   Encyclopédie Universelle

  • dragueur — dragueur, euse [ dragɶr, øz ] n. • 1664; de drague I ♦ N. m. 1 ♦ Pêcheur à la drague. 2 ♦ Ouvrier qui drague un fond à la main, qui manœuvre une drague. 3 ♦ (1829) Bateau (autonome ou non : chaland, ponton) muni d une drague. Dragueur qui dégage …   Encyclopédie Universelle

  • drague — [ drag ] n. f. • 1556; drègue 1388; angl. drag « crochet », de to drag « tirer » I ♦ 1 ♦ Filet de pêche en forme de poche, muni d une armature en triangle ou en arc de cercle et dont la partie inférieure forme racloir. Drague à huîtres, à moules …   Encyclopédie Universelle

  • Épisodes de Premiers Baisers — Cet article présente le guide des épisodes de la série télévisée Premiers Baisers. Sommaire 1 Épisode 0 : Joyeux Noël 2 Épisode 1 : Le Vrai Baiser 3 Épisode 2 : Une journée de rêve …   Wikipédia en Français

  • Pont George-V — Pour les articles homonymes, voir George V (homonymie) et pont Royal. Pont George V Pays …   Wikipédia en Français